Garder la forme repose sur des fondamentaux, si simples et tellement évidents que nous les oublions.

Êtes vous prêts à plonger dans un monde connu de tous?

Voici le premier des secrets de la santé!

La respiration

De notre premier souffle jusqu’à notre dernier, la respiration nous accompagne. Respirer, acte naturel et tellement banal que nous effectuons à longueur de temps sans même y penser.

La respiration, le souffle, c’est la VIE!

La respiration, explications

La respiration est l’ensemble des échanges gazeux entre les poumons, le sang et les cellules du corps qui ont continuellement besoin d’oxygène (O2), gaz indispensable à leur production d’énergie. Ces réactions s’accompagnent de la production de dioxyde de carbone (CO2), gaz qui doit être rapidement éliminé du corps pour éviter l’intoxication.

Lorsque nous parlons de respiration, nous voulons en réalité parler de la VENTILATION PULMONAIRE. Elle comprend l’inspiration qui correspond à l’entrée d’air, fortement chargé en O2, dans les poumons et l’expiration qui est la sortie de cet air, maintenant chargé de CO2 .

En inspirant et en expirant nous permettons donc à notre corps de respirer pour nous apporter énergie et éliminer les toxines.

Respiration et système nerveux


Notre respiration dépend de notre système nerveux autonome qui réalise comme son nom l’indique des actions en total autonomie, sans volonté de notre part, comme par exemple la régulation de la température corporelle, la digestion, …

Nous allons diviser ce système autonome en deux, les systèmes sympathique et parasympathique.

Comprendre en images :

Le système nerveux simplifié par bibliomedtv et Cyril Maitre du site Apprendre vite et bien.

Ces deux systèmes permettent notre adaptation au monde. Le sympathique mobilise l’énergie pour le mouvement et l’action. Le système parasympathique permet la récupération d’énergie par le repos et la relaxation.

La santé est un état d’équilibre entre ces deux systèmes. La maladie résulte d’un déséquilibre au profit de l’un ou de l’autre de ces systèmes.

Il faut savoir que la respiration est la seule fonction du système nerveux autonome sur laquelle nous pouvons avoir une action volontaire. Nous pouvons par notre volonté, modifier notre respiration en l’accélérant, en la ralentissant ou même en décidant d’arrêter de respirer quelques instants. Bien sûr, si nous nous mettons en danger, le système autonome reprend le contrôle. On n’a encore jamais vu personne se suicider en arrêtant volontairement de respirer, c’est IMPOSSIBLE!

L’inspiration stimule le système sympathique.
L’expiration stimule le système parasympathique.
Si vous avez suivi, vous pouvez donc en conclure que :

L’inspiration stimule la mobilisation d’énergie, le mouvement, l’action. Elle dynamise.
L’expiration permet la récupération d’énergie, le repos. Elle relaxe.

Respirez !

Bien souvent, vous respirez très superficiellement, vous avez oublié comment respirer efficacement. Plusieurs fois dans la journée vous faites de longs soupirs pour évacuer la tension qui s’accumule au fil des heures. Vous avez tendance à faire des inspirations rapides et à expirer peu. Plus vous êtes stressés et plus vous mettez en tension votre corps et votre mental. Vous entrez dans un cercle vicieux qui vous épuise lentement chaque jour un peu plus.

RÉAPPRENEZ À RESPIRER…

Je vous propose quelques exercices très simples à effectuer pour prendre conscience de votre respiration:

La respiration consciente :

Exercice 1 :

Dans un premier temps vous allez poser votre attention sur votre respiration et observer.

Ne cherchez pas à intervenir ou modifier quoi que ce soit. OBSERVEZ, simplement.

  • Asseyez-vous,
  • Fermez les yeux,
  • Portez votre attention sur l’air qui entre et sort par votre nez ou votre bouche,
  • Identifiez les sensations qui vous parcourent lors de l’inspiration puis de l’expiration,
  • Notez les différences qui se présentent entre les deux,
  • Et profitez de ces quelques minutes que vous vous offrez…

Exercice 2 :

Approfondissez votre observation.

  • Asseyez-vous,
  • Fermez les yeux,
  • Portez votre attention sur l’air qui entre et sort par votre nez ou votre bouche,
  • Identifiez les sensations qui vous parcourent lors de l’inspiration puis de l’expiration,
  • Notez les différences qui se présentent entre les deux,
  • Observez les mouvements respiratoires de votre corps,
  • Focalisez votre attention sur votre ventre et sentez simplement ce qui se passe,
  • Notez le déplacement de votre abdomen lors de l’inspiration puis de l’expiration,
  • Montez un peu et attardez vous maintenant sur le bas de vos côtes qui s’écartent et se rapprochent au rythme de vos cycles respiratoires,
  • Remontez encore et sentez ce mouvement vers le haut puis vers le bas au niveau des clavicules, des épaules et des bras qui montent et descendent à chaque respiration,
  • Après avoir observé ces trois mouvements respiratoires distincts, associez les entre eux,
  • Sentez d’abord le ventre se gonfler, puis les côtes s’écarter et les épaules se soulever à l’inspiration,
  • Sentez ensuite sur l’expiration les épaules redescendre, les côtes se resserrer et le ventre se dégonfler,
  • Sentez le calme s’installer en vous,
  • Après plusieurs cycles respiratoires, ouvrez les yeux.

Dans un premier temps, je vous conseille de faire ce recentrage plusieurs fois par jour. Ce sont des petits moments simples pour revenir aux fondamentaux de la respiration.

La respiration ventrale :

Dans notre société, où le paraître a une très grande importance, nous avons tendance à nous contrôler en permanence et à rentrer le ventre. Ajoutez à cela le stress et nous respirons uniquement avec la partie supérieure de notre thorax.

Je vous propose un exercice pour réapprendre la respiration ventrale. Ce mouvement respiratoire stimule davantage le système parasympathique et permet de se détendre et de se relaxer.

  • Asseyez vous,
  • Placez une main sur le ventre et l’autre dans le bas du dos,
  • Fermez les yeux,
  • Videz une première fois vos poumons en soufflant par la bouche,
  • Inspirez lentement par le nez en gonflant votre ventre, repoussez la main placée sur votre abdomen aussi loin que possible,
  • Expirez par la bouche en rentrant le ventre, imaginez votre nombril venir se coller au plus près de votre colonne vertébrale,
  • Faîtes au moins trois cycles respiratoires complets,
  • Et prenez conscience des tensions qui se libèrent.

Séance audio :

Séance guidée de respiration consciente

Dans un prochain article, je vous parlerez d’un autre des secrets de la santé, en attendant, ABONNEZ-VOUS à la page Facebook ou sur Instagram pour ne pas manquer la prochaine parution et rester informé de toute l’actualité d’ Ostara : L’Atelier du Mieux-Être.

A très vite…